Les événements de 1112

Côté histoire

© Monique Moyon

Laon accompagne au début du XIIème siècle l'émergence des communes dans le royaume...

En 1112, à peine celle de Laon est-elle obtenue, que le Seigneur de la ville, l’évêque Gaudri réussit à persuader le roi d’abroger la commune. Les laonnois vont alors se révolter, une foule furieuse pénétrant le palais épiscopal et le saccageant.

Gaudri sera tué, ses partisans égorgés. On incendie l’évêché, le feu gagne la cathédrale et s’étend sur toute la ville. Quelques jours plus tard la ville a repris son calme mais la crainte de voir survenir l’armée du roi décide les laonnois à quitter la ville.

En 1128, le roi Louis le Gros rend la commune à la ville et proclame l’amnistie, qui permet aux fugitifs de réintégrer la ville.

Toute cette époque, du XII au XIVème siècle, est celle de la grande prospérité de Laon. Les effets de la saignée démographique consécutive aux évènements de 1112 sont rapidement effacés. La population s’accroît jusqu’à atteindre 14 à 15 000 habitants au milieu du XIVème siècle.

Le commerce se développe, notamment celui du blé et du vin, dont les vignes courent sur les coteaux de la colline.

Les écoles sont renommées, comme l’École de Laon, qui a acquis au XIIe siècle, grâce à l’enseignement du célèbre Anselme, une réputation européenne. Les institutions judiciaires sont nombreuses et importantes.